L’HYPNOSE

L’HYPNOSE
Unknown

L’hypnose est un état naturel, un état de conscience modifié. Comme lorsque l’on se plonge dans un livre en se coupant du bruit environnant. L’hypnose est un état d’hypercontrôle permettant à une personne d’avoir des capacités supplémentaires par rapport à l’éveil simple. Contrairement à ce que l’étymologie du mot pourrait suggérer, l’hypnose n’est en rien comparable au sommeil. Pourtant, cette pratique fait parfois peur, et évoque même pour certains l’envoûtement. On est pourtant très loin du phénomène de foire.

Pour que cela fonctionne, trois conditions doivent être remplies. Le patient doit être motivé, collaborer et avoir confiance dans le praticien. Au cours du premier entretien, le thérapeute demande entre autre que le patient lui parle de souvenirs agréables, d’endroits, d’odeurs qu’il apprécie.

L’hypnose a montré son efficacité dans le traitement contre la douleur, notamment chez l’enfant, souvent plus réceptif à cette pratique du fait de sa faculté à s’évader dans son imaginaire plus facilement qu’un adulte. Dès l’âge de 4 à 5 ans il est possible d’apprendre à un enfant à endormir une zone douloureuse. »J’utilise le gant magique, un gant imaginaire qui diminue les sensations de la main. L’enfant apprend à l’enfiler, et cette main endormie peut être posée sur la tête où a l’endroit où il a mal.

Le regain d’intérêt de cette pratique ancienne s’explique par le développement de l’imagerie cérébrale. « Une fois qu’on a glissé vers le processus hypnotique, on a accès à un fonctionnement différent du cerveau. L’imagerie médicale [IRM fonctionnelle] montre même que, en état d’hypnose, la connectivité du cerveau est modifiée. Le but est donc de tirer parti de cet état modifié pour se protéger de certains épisodes douloureux ».

« Plus personne aujourd’hui parmi les médecins n’ose dire que c’est n’importe quoi. C’est une vraie médecine ». Cela peut être aussi un outil pour enlever les phobies, addictions, mincir, l’anxiété…
Les effets de l’hypnose sont également efficaces pour les soins dentaires. Certain dentistes la propose aux personnes qui ont de l’appréhension, accompagnée d’un anesthésiant ou pas. »Dans tous les cas, la personne aura moins mal ». Pour des thérapies brèves ou pour mieux gérer la douleur chronique à domicile, des séances de formation à l’auto-hypnose peuvent être proposées.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Tous les spécialistes ont leur propre définition et aucune théorie ne fait autorité. Le phénomène hypnotique est si complexe que les praticiens disent volontiers qu’il y a, non pas une, mais plusieurs hypnoses. Seule certitude : ce n’est pas un état de sommeil, mais un état modifié de conscience (EMC), comme le rêve, la transe, la relaxation, les expériences mystiques, la méditation…

La « transe hypnotique » correspond à une modification de la vigilance normale – celle qui nous permet de raisonner et de vivre au quotidien. Mais elle a ses caractéristiques : dans un environnement monotone où rien ne se passe, où les stimuli sont peu intenses, notre cerveau est en « manque » d’informations. Il se met alors à en produire lui-même en puisant des images dans notre inconscient. En quelque sorte, on « rêve » tout en restant conscient. En outre, contrairement à l’état de vigilance normale, où l’attention embrasse de nombreux centres d’intérêt en même temps et passe rapidement de l’un à l’autre, elle est concentrée, en hypnose, sur un sujet beaucoup plus restreint. C’est ainsi que, peu à peu, la personne hypnotisée oublie la réalité extérieure pour entrer dans une réalité intérieure, mais qu’elle vivra comme extérieure.
Seule exception : la voix de l’hypnotiseur continue d’être entendue. Ses mots deviennent un stimulus très particulier qui augmente le pouvoir de la suggestion. Celle-ci provoque alors des changements psychologiques ou physiologiques inhabituels (disparition immédiate de douleurs aiguës ou d’un eczéma, etc.). Pourquoi ? Comment ? Cela est encore à ce jour un mystère…

Depuis la France: 06 67 68 35 18
Depuis la Suisse: 077 442 35 50

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

No Comments

Post a Comment